En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

La Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile.

Par Jean-Marc ALAZET, publié le mardi 12 mai 2015 10:00 - Mis à jour le mardi 12 mai 2015 12:04

HISTORIQUE

 

  • En 1997, sur directives gouvernementales, constituant une première Européenne, sont crées les Brigades de Prévention de la Délinquance Juvénile.
    Le projet initial prévoyant une unité par département, c'est en
    février 1998 qu'est crée dans la Haute-Garonne, la B.P.D.J. basée à COLOMIERS (31) dans les locaux de l'ancienne Brigade de la gendarmerie. Depuis le 10 décembre 2013, la BPDJ est installée au coeur de la Zone de Sécurité Prioritaire de CUGNAUX.

  • Composée de six personnels, elle comporte dans ses rangs deux engagés volontaires du service civique durant des missions pouvant aller jusqu'à 08 mois.la BPDJ de Haute Garonne est la seule unité de ce type en Midi-Pyrénées.

     

FONCTIONNEMENT

 

  •                 Les personnels de la BPDJ interviennent dans les établissements scolaires du département de la Haute Garonne principalement sur des communes en zone exclusive Gendarmerie en proche périphérie toulousaine où la délinquance des jeunes est la plus prégnante. ceinture TOULOUSAINE Zone Gendarmerie Nationale et Zone Sécurité Prioritaire.

 

  •                L'activité de la BPDJ uniquement préventive se compose de plusieurs pôles d'orientation :

  • Le milieu scolaire : du primaire au secondaire ainsi que certaines grandes écoles.

    • Sensibilisation par des interventions pédagogiques dans les classes sur les thèmes de la loi/la citoyenneté ( le vivre ensemble), les risques numériques, les conduites addictives.
    • Intervention ponctuelle sur demande de l'administration suite à des problèmes comportementaux.
    • Médiation
    • Rappel de la Responsabilité du Mineur
  • Au profits des parents :

    • Interventions sur les risques numériques et/ou les conduites addictives, en soirée ou sous forme de café des parents.
    • Interventions, possibles selon le contexte, dans les centres de loisirs, les centres de vacances, au profit des services jeunesse, des communes, des associations.
  • Participation à des forums sensibilisation, forums associatifs.

      à destination du grand public :

  •          Forum de prévention des accidents des deux roues sur le circuit D. PESCHEURS
  •          Stands d'information dans les restaurants de l'enseigne Mac Donalds